poupée tendresse de Kaloo
25 Avr

Jouer à la poupée est, depuis qu’elle existe, l’occupation favorite des petites filles et, bien souvent, des petits garçons. Avec leur poupée, les enfants jouent à la maman ou au papa, ils régulent leurs émotions et développent leur imaginaire. C’est pourquoi Paka a choisi de présenter ce mois-ci la collection « Ma première poupée » de Kaloo.

Elles sont au nombre de cinq et s’appellent Lise, Azure, Fleur, Perle et Rose. Elles sont toutes douces, quasiment aucune couture apparente et ont un look très soigné. Elles accompagneront l’enfant dans son évolution, dès son plus jeune âge. Paka vous explique pourquoi.

 

Premier partenaire de jeu

C’est souvent vers 18 mois que l’enfant manifeste le désir d’avoir une poupée. C’est l’âge où il reproduit davantage tout ce qu’il observe dans son entourage qu’il ne construit de scénario : donner le biberon, faire dodo, câliner, bercer la poupée et même la gronder, comme le feraient ses parents avec un vrai bébé. Il aime imiter le rôle des parents ou celui de la personne qui s’occupe de lui.

En grandissant (autour de 2/3 ans), l’enfant rentre pleinement dans le jeu symbolique, dans lequel il va pouvoir fabriquer des histoires. La poupée fait partie de l’imaginaire de l’enfant et devient un véritable partenaire de jeu. À partir de 6 ans, il construit des histoires plus longues, plus complexes, avec de nombreux rôles sociaux, dans lesquelles tout aura un lien et du sens. Mais toujours en se réappropriant la réalité et en gérant sa frustration : celle de pouvoir faire ce qui est impossible dans son quotidien réel.

 

Régulateur d’émotions 

Les enfants reproduisent les échanges qu’ils ont eus avec les adultes pour mieux les comprendre et les intégrer émotionnellement. Jouer à la poupée développe l’imaginaire de l’enfant, son langage mais lui permet aussi de gérer ses frustrations. Le jeu de poupée est un « jeu de rôle » où l’enfant est lui-même un personnage et la poupée, un accessoire. Il permet à l’enfant d’exprimer ses sentiments, comme un élément cathartique. Plus l’enfant est jeune, plus il a la possibilité d’imaginer sa figurine comme il l’entend. L’espace de créativité de l’enfant sera en lien avec son désir singulier d’exprimer les choses à sa mesure, car chaque enfant est différent. Jouer à la poupée est aussi une façon de réguler toutes les émotions et les frustrations qu’il ressent dans la réalité. Plus on lui laisse de liberté dans le jeu et le choix des objets qu’on lui propose, plus l’enfant va pouvoir exprimer sa singularité, donc sa personnalité.   

 

Élément de socialisation

Après 3 ans, le jeu est un élément de socialisation et de sociabilité important. Les enfants adorent jouer ensemble à la poupée. Toute la richesse de ce jeu est de déclencher des rôles parentaux et sociaux (la maîtresse, le médecin…) et de les entretenir, parfois jusqu’à la préadolescence. La poupée permet de créer du lien social et aussi, souvent, des amis pour la vie !

« Mes premières poupées » de Kaloo sont des créations tendres et douces. Elles ont été spécialement conçues pour accompagner l’enfant depuis le berceau. Elle sera la première poupée câline et la meilleure amie pour la sieste. Elle existe en deux tailles : Médium (25 cm) et large (32 cm).

 

Propos de Nadège Haberbush, Formatrice et co directrice de l’association « Les enfants du jeu » (Saint-Denis- France) – IDKIDS

Laisser un commentaire